Conception des systèmes informatiques vocaux pour des personnes à capacité réduite

Les relations entre notre société actuelle et la technologie me passionnent et m’intriguent. Afin de mieux comprendre ces relations, j’ai suivi, après des études en sciences sociales, une formation en Computer Science.

Suite à un accident de vélo, j’ai moimême été confrontée à la technologie de pointe offerte comme moyen de secours aux personnes à capacité réduite. En ce qui me concerne, je l’ai considérée comme un obstacle plutôt qu’une aide. Les concepteurs de ces programmes n’ont pas été confrontés
à cette situation de revalidation. J’ai compris qu’il est nécessaire de tenir compte de ce que ces personnes sont capables de faire et de ce qu’elles attendent de ces programmes. Ma vocation consiste à leur offrir un programme adapté à leurs limites qui les aidera à se revalider, à s’émanciper et à les rendre plus forts et plus autonomes.

A l’université RMIT de Melbourne (Australie), j’ai eu l’occasion de collaborer avec un groupe de chercheurs et d’entamer une recherche scientifique sur la manière d’améliorer les procédés d’utilisation des moteurs de recherche online. Le but est de modifier les procédés de recherche afin qu’aucune interface telle que l’écran ou le clavier ne soit nécessaire, mais que la recherche soit lancée via un message vocal. L’évolution des nouvelles technologies permet de développer des systèmes plus sophistiqués qui réagissent au son de la voix. Une Speech User Interface peut être utile pour des personnes atteintes d’un handicap moteur, visuel, aux aptitudes littéraires limitées, pour des personnes présentant des troubles de la lecture ou de la parole, tels qu’aphasie et dyslexie. La conception de ces systèmes est très complexe et se différencie de la réalisation des applications traditionnelles.

La bourse VOCATIO me donne l’opportunité de fréquenter en tant qu’étudiante invitée deux universités des Etats-Unis. Ces universités sont très engagées et bien avancées dans l’étude de moteurs de recherche et de confort d’utilisation. La bourse me permet également de développer mon projet expérimental et de tester son application dans un groupe cible élargi. La réussite de mon projet expérimental permettra l’utilisation de moteurs de recherche à de nombreuses personnes qui, jusqu’à présent, n’avaient qu’un accès limité au flux d’informations de notre société.

Bourse offerte par Le Fonds InBev-Baillet Latour.

Lauréats cette année-là