La danse moderne chez P.A.R.T.S.

VOCATIO me donne l’opportunité d’accomplir une formation au sein de P.A.R.T.S. (Performing Arts Research and Training Studios) de Anne Teresa De Keersmaeker, afin d’y suivre un parcours très personnalisé de danse contemporaine. Cette formation de haut niveau est unique au monde et peu de personnes y ont accès.

Très jeune déjà, j’étais inspirée par le travail et la façon d’enseigner unique d’Anne Teresa De Keersmaeker et j’ai travaillé dur pour acquérir le niveau requis. Le rêve est devenu réalité : je suis actuellement élève de P.A.R.T.S. Cette étape constitue pour moi le pas incontournable qui me permettra à terme de créer mon travail personnel, de développer ma propre philosophie sur ce que la danse représente et d’être en mesure de collaborer à la scène artistique où la danse contemporaine prend une place toujours plus importante.

La vision de P.A.R.T.S. est parallèle à ma vision personnelle. Il n’existe aucune autre formation partant des mêmes principes. La formation se déroule en deux parties, tant au niveau théorique que pratique. Les artistes sont constamment à la recherche de points de référence positifs et négatifs. Réflexion et autoréflexion font partie de cette philosophie. L’approche théorique de la danse est mise davantage à l’avant plan par rapport à d’autres formations, ce qui suscite une dichotomie entre danse pure et conceptuelle. La recherche y occupe une place prépondérante. Lorsque j’ai commencé à créer mon propre travail, vers l’âge de 15 ans, j’ai découvert graduellement que ma relation à la danse était à la fois rationnelle et théorique et que j’accordais autant d’importance à la portée intellectuelle de la danse qu’au mouvement lui-même.

Les travaux que j’ai pu réaliser jusqu’à présent et que je vais pouvoir poursuivre grâce à VOCATIO sont:
‘Track//,layer 2’ (inspiré de la structure de la partition de jazz de Miles Davis ‘So What’), ‘A body in and as a space’ (inspiré du travail du sculpteur Antony Gormley) et en ce moment, je prépare également un solo ‘Untitled’ qui est basé sur la notion du ‘Sublime’.

 

Lauréats cette année-là