Recherche d’une nouvelle thérapie sur l’athérosclérose

Développement d’une nouvelle stratégie dans le traitement de l’athérosclérose. A l’école, il m’est apparu très tôt que les sciences me passionnaient bien davantage que les langues ou l’histoire. Durant mes études en sciences biomédicales, je me suis sentie véritablement investie à relever de nombreux défis. Il subsiste en effet tant de questions autour du corps humain et tant d’images de maladies attendent une réponse.

Durant mon mémoire, j’ai participé à la recherche d’une nouvelle stratégie de traitement de l’athérosclérose, qui demeure à l’heure actuelle encore toujours la plus grande cause de mortalité
du monde occidental. Jusqu’à présent, on s’est contenté de combattre les facteurs risques (tels que la pression sanguine trop élevée ou les indicateurs de cholestérol), et de nombreux patients encourent le risque de subir des complications sévères. Actuellement, dans mon postdoc, j’envisage une approche
totalement différente : je souhaite utiliser des cellules du système immunitaire, les cellules dentritiques, dans la lutte contre l’athérosclérose. Durant mon doctorat, j’ai en effet démontré que les cellules dentritiques jouent un rôle important dans la pathogenèse de l’athérosclérose. Pour mener ce projet à terme, je souhaite collaborer avec le Dr. Katey Rayner de l’University of the Ottawa Institute (Canada). Le Dr. Rayner est experte en analyses micro-ARN et a monté son propre groupe de recherche, faisant partie du Atherosclerosis, Genomics and Cell Biology Group. Cette collaboration me permettra d’apprendre comment les analyses micro-ARN de subsets DC, isolés à partir du sang et de la plaque athérosclérotique de patients, doivent être isolés et transformés. Ces techniques pourraient naturellement être implémentées par la suite dans notre propre labo.

Grâce à VOCATIO, j’ai la possibilité de concrétiser cette collaboration avec le labo du Dr. Rayner au Canada. Si nous réussissions à trouver un biomarqueur pour la plaque de cellules dendritiques, ces cellules pourraient être ciblées via ce marqueur et ensuite éliminées.

La bourse me permettra de poursuivre ma recherche postdoctorale qui débouchera j’espère sur une nouvelle méthode de traitement de l’athérosclérose, signifiant un énorme pas dans le traitement de cette maladie qui est encore fatale pour un très grand nombre de personnes.

Bourse offerte par ROULARTA MEDIA GROUP.

Lauréats cette année-là