Création d’un restaurant / centre thérapeutique de jour

Née à Bruxelles en 1985, Eline a grandi dans une famille où l’on encourageait l’indépendance. Elle a été également imprégnée par la pédagogie alternative Freinet où l’entraide et l’échange de savoirs sont très
présents. Très tôt, Eline choisit de devenir psychologue. Elle a rapidement été interpellée par la singularité de chacun et intriguée par la manière dont s’agencent les différentes dimensions qui les composent. Elle s’est donc orientée vers cette voie, en investissant surtout le domaine de la psychiatrie où les enjeux humains et thérapeutiques sont forts. Une pratique alternative à la psychiatrie hospitalière, appelée « psychothérapie
institutionnelle », l’a particulièrement intéressée. Le principe de ce courant est qu’il faut d’abord « soigner » l’hôpital et ses processus rigides, cloisonnants, aliénants, avant d’essayer de soigner les personnes. Ce courant met donc en avant l’importance du milieu, qui ne peut devenir thérapeutique que s’il est véritablement un milieu de vie. Dans cette perspective, chacun est invité à prendre des responsabilités en participant à la vie du centre, dans un esprit de cogestion. L’idée de son projet est née de la fréquentation de ce type de structure, en voulant prolonger ses principes un maximum jusqu’à sortir du milieu psychiatrique et entrer dans la vie sociale ordinaire. L’objectif est de créer une « structurepasserelle » qui favorise le passage, très difficile, entre ces deux mondes. Passionnée de cuisine, l’idée du restaurant s’est naturellement imposée à elle pour concrétiser un tel « lieu-passerelle ». La spécificité d’un restaurant implique en effet que l’extérieur soit inscrit au coeur même de son organisation, permettant ainsi de réelles prises de responsabilités. Le contact avec le monde social extérieur, ré-apprivoisé au sein même de la structure, permet d’amorcer, au rythme de chacun, un processus de réinsertion vers le retour à l’emploi ordinaire. L’objectif de cette initiative est de permettre à ces personnes de participer à nouveau à la vie de la société. La bourse VOCATIO contribuera fortement à la concrétisation ce projet en permettant à Eline de se consacrer entièrement au lancement de son restaurant / centre thérapeutique de jour.

Lauréats cette année-là